DAMPIERRE.le Curé agressé

L'Abbé Briffe agressé

 création :: 13/08/2016

dernière mise à jour : 15/102018

 

    L'ATTENTAT de DAMPIERRE-LES-CONFLANS (1)

 

    Le terrible attentat du Père Jamel à St Etienne du Rouvray le 26 juillet dernier m'a rappelé un événement heureusement moins grave qui s'est passé à Dampierre lès Conflans relaté dans la presse locale de l'époque.

    Une affaire extraordinaire est depuis lundi l'objet de toutes les conversations dans la région de Conflans, Amance, Saint Loup, Vauvillers.

    Le curé de Dampierre les Conflans, M. l'Abbé Briffe (2), a été assailli, frappé à coups de couteau, lundi, à 1 heure de l'après-midi, dans son église, par une femme et, à la suite de cette agression, l'un des frères de cette femme a tenté de se suicider. Voici des renseignements précis sur cet événement dramatique.

    Lundi après midi, vers 1 heure ¼ , quatre filles répétaient, à l'église, sous la direction de l'Abbé Briffe, les morceaux de musique qui devaient être exécutés le lendemain, jour le la Toussaint.

Soudain, une femme surgit de derrière un pilier et s'avance vers M .le curé, en faisant signe qu'elle voulait lui parler. M. l'Abbé Briffe, quittant l'harmonium, s'avance vers elle.

    La scène qui suivit fut d'une rapidité déconcertante : les jeunes filles terrifiées, virent la femme lever le bras, l'éclair d'un couteau briller, le prêtre chercher à parer les coups avec sa main.

L'abbé est blessé dans le dos à hauteur des épaules mais le coup fut amorti par les vêtements de la victime qui fut transporté en observation à l'hôpital de Vesoul 

    La nouvelle se répandit rapidement les habitants de Dampierre et même Varigney arrivent rapidement et maîtrisent l'assaillante.Elle est désarmée, arrêtée et enfermée à la maison commune.L'indignation était grande et sans l'intervention de la victime, elle-même, un mauvais parti eut été fait à la femme...

Une sœur de la victime est la supérieure de l'hôpital de Vesoul, Avertie de l'attentat , elle rend visite à son frère .

    Qui est cette femme ?... C'est une allemande. Elle se nomme Caroline Baumann. On ne sait pas à quel mobile elle a obéi.

Il y a six mois environ, les habitants de Dampierre les Conflans, voyaient arriver et s'installer dans la commune une étrange famille composée de deux hommes et d'une femme. D'où venaient-ils ? Que venaient-ils faire ? Quels étaient leurs moyens d'existence ? C'est ce que tout le monde ignora dès le premier jour.

Le trio parlait à peine le français.Ils baragouinaient une langue étrangère.

   Les deux frères et la sœur n'avaient de relations avec personne.Ils étaient naturellement regardés de travers par les gens du pays qu'intriguaient leurs allures étranges et mystérieuses et le bruit courait que c'étaient des espions prussiens.

Les Baumann ont habité autrefois l'Amérique où ils avaient , paraît-il, fait des économies. Cela expliquerait les 10 000 francs (3) trouvés sur la femme Baumann au moment de son arrestation.

Suivant l'usage américain, elle portait cet avoir dans une ceinture quand elle 'absentait de chez elle.

    Le frère semble, d'après l'enquête, n'avoir pas pris part à l l'agression . En l'apprenant , il se jeta la tête contre une énorme pierre et se fit une énorme blessure au sommet du front. Il a été transporté à l'hôpital de Luxeuil....

 

Notes :

(1) Le texte est essentiellement tiré du journal « Le Nouvelliste » dont je possède une copie de l'article sans en connaître la date

La date de l'attentat pourrait être le lundi 31 octobre 1910 (à vérifier)

(2)L'Abbé Marie Félix Louis Briffe ( 20/01/1868 à Besançon - 26/11/1937 ) était curé de Dampierre à cette date. Je recherche les dates de sa présence à Dampierre

Au recensement de mars 1921, le curé de Dampierre était l'Abbé Jean Baptiste Tronchet 

(3) 10 000 F est une somme très importante pour l'époque

- Un article est aussi paru sur le journal " La  Croix" du 4 Novembre 1904.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire