DAMPIERRE.mairie.écoles

création : 26/01/2016

denière mise à jour : 04/03/2016

                           LA MAISON COMMUNE de DAMPIERRE

    A Dampierre et sans doute dans beaucoup de communes rurales, à l'époque de la création des communes (1790), il n'y avait pas de bâtiment « mairie ». Les séances se passaient au domicile du maire. Il n' y avait pas plus de bâtiment « école ». La classe se passait au domicile du maître ou de la maîtresse d'école ou dans un local loué par la commune

Le 8 avril 1829, le conseil municipal dirigé par François HUGUET, maire, décide la construction d'une maison d'école et prévoit un budget de 4 000 F.

    Le 8 Février 1830, Jean Baptiste CACHOT, maire et son conseil municipal décide l'achat d'une maison à réparer pour établir l'école de garçons. Ce bâtiment appartenait à Charles Augustin CACHOT. La prévision était de 1 500 F

Mais le 25 septembre 1830, Jean Baptiste Cachot est révoqué et remplacé par Claude Joseph Jacquot et le projet d'achat est annulé sous prétexte que Jean Baptiste Cachot avait favorisé le propriétaire Charles Augustin Cachot, de sa famille...

    En 1834, on note qu'il n'y a toujours pas de maison commune ni de logement pour l'instituteur.En attendant on loue au sieur Chantret une maison pour la salle de classe et le logement du maître d 'école

    Le 15juillet 1834 , Claude Joseph Jacquot est encore maire ( plus pour longtemps puisqu'il sera remplacé le 23 décembre par Alexis Chantret...) On décide une fois de plus de construire une maison sur une place communale ou d 'acheter une maison à réparer..

C'est cette seconde solution qui sera retenue.On décide l'acquisition pour la somme de 1 050 F d'une maison appartenant à Nicolas Eloy Thevenot qui l'avait achetée aux héritiers de Joseph Guillot

     En 1836, la maison n'est toujours pas payée à Nicolas Eloy Thevenot. Ce dernier demande 78,75 F d'intérêts. Cette somme lui est accordée.

    En 1836, l'architecte Grandmougin présente le plan de modification pour créer une salle de mairie et une salle d'archives à l'étage , une salle de classe pour les garçons au rez de chaussée sur la partie gauche du bâtiment et un logement pour l'instituteur sur la partie droite. Il s'agit du bâtiment « mairie » tel qu'il a fonctionné jusqu'en 1985.

Les travaux sont réalisés par l'entreprise Jolibois

En août 1836 on supprime les 2 pignons qu 'on remplace par des coupes.

La réception des travaux a lieu le 29 août 1838. Le coût  a été de 3998,98 F avec 2400 F de travaux supplémentaires soit un total de 6398,98 F

 

 

Capture d ecran 58

 

 

Mairie et école des garçons au XIX° siècle jusqu'en 1934

Mairie et école mixte garçons et filles de 1934 à 1986 ( date de construction de la nouvelle école sous le mandat du Maire Denis Grangier ) … Ecole hélas fermée en 2016...

Légende :

Rez de chaussée :

1: salle de classe depuis 1986: salle de mairie

2: cuisine du logement de l'instituteur , à présent : WC, salle cadastre,

3 : salle à manger instituteur , maintenant : secrétariat de mairie,

4: cave en sous-sol , à présent au rez de chaussée : bureau du Maire, archives

6: jardinet logement, à présent : arrêt bus scolaire

1er étage :

7 salle de mairie

8: salle d'archives

9 : chambres du logement instituteur

10 : greniers

Actuellement : 7,8, 9 : logement communal

Nota : En tant qu'instituteur de Dampierre , j'ai connu cette organisation première de 1962 à 1977.

 

 

 

Ecole des filles

 

   

Plan de l'école des filles en 1864: école des filles, remise des pompes à incendie et logement de l'institutrice ( la cuisine au rez de chaussée et 2 chambres à l'étage)  

actuellement petite salle et gîte communal : 

   rez de chaussée 1 et 2 : petite salle communale,  3 : cuisine,   4 entrée et sanitaires

   étage : chambres du gîte et sanitaires 

 Note : L'école des filles a été fermée le 1° octobre 1934. La dernière institutrice a été Melle  GATEY qui a préféré prendre une retraite anticipée plutôt que d'enseigner dans l'école désormais  mixte (garçons et filles) dans le bâtiment de la mairie jusque là école des garçons...

 

 

 

    

 

    

 

  

 

Ajouter un commentaire