Des personnages

création: 15/12/2017

dernière modification : 13/09/2018

                      

                   DES PERSONNAGES....

 

     En plus des personnes citées dans les différents articles, certains personnages nés ou habitants  ou issus de familles de Dampierre et Varigney, se sont fait connaître pour diverses raisons .

  

Louis VAGNET, grand résistant, maire de Dampierre

   Louis Vagnet, né le 24 mars 1897 à Jasney, premier des 5 enfants de Eugène Vagnet et Marie-Louise Marie.

   Jeune homme, comme d'habitude à l'époque,il travaillait à la ferme de ses parents. Il remplaça son père mobilisé depuis le 2 août 1914.

   En 1915, au retour de son père, il s'engagea volontairement jusqu'en 1919. Pendant les 3 ans de front, il a obtenu le grade de brigadier et la croix du combattant.

   En 1920, il partait à Paris comme gardien de la paix. Il monta en grade successivement et devint officier de paix principal.

   En 1921, il épousa Rose Cachot, elle aussi de Jasney qui travaillait chez un grand couturier parisien.

   Pendant l'occupation, il assumera de hautes responsabilités de la Résistance en participant à la protection des citoyens. A la tête d'un petit groupe d'hommes de confiance, il avait accès aux fichiers des personnages en passe d'être arrêtés. En les prévenant, il leur évitait la déportation et la mort.

   Il participa ensuite, avec le savant Frédéric Joliot-Curie, à un réseau de résistants pour l 'évasion des parachutistes.Il fournira les faux papiers nécessaires au passage en zone libre d'une autre grand scientifique, Paul Langevin. Avec Joliot-Curie, il travailla à la mise au point d'explosifs pour la résistance.

   Il participera activement à la libération de Paris avec les gardes républicains du quartier de la Chambre des députés en attaquant avec ses hommes la caserne de la Tour Maubourg. Ils firent 18 prisonniers et saisirent des armes redistribuées à la Résistance. Servant d'interlocuteur, il convainquit les officiers allemands de se rendre.

   En 1948, il quitte la police et malgré les propositions d'emploi de Joliot-Curie, il s'installa à Dampierre lès Conflans.

   Elu conseiller municipal puis adjoint, il devenait maire en 1959 en remplacement de Paul Perny, poste qu'il conservera jusqu'en 1983.C'est Denis GRANGIER qui lui succédera de 1983 à 1994. C'est Louis VAGNET que j'ai connu comme maire à mon arrivée comme instituteur à Dampierre en mars 1962 lors de mon retour d'Algérie et c'est lui qui m'a nommé secrétaire de mairie depuis septembre 1964. Poste que j'ai exercé pendant 30 années avant d'être élu maire de 1994 à 2014.

   Louis Vagnet, maire, ce sera pour la commune une période de grands travaux de voirie, d'adduction d'eau, d'assainissement, de renforcement du réseau électrique...

   En 1981, il est fait chevalier de l'ordre du mérite et en 1985, il recevait la médaille d'honneur régionale, départementale et communale à l'échelon vermeil.

   Son épouse étant décédée en 1975, il termina sa vie à la maison du combattant à Vesoul le 3 février 1994.

   Pour ceux qui l'ont connu, c'était un homme droit, honnête, modeste qui ne faisait pas état de son passé glorieux. J'en garde un très bon souvenir.

     

     Léon Joseph Amédée COPPEY

     Léon Joseph Amédée COPPEY, connu avec le prénom Amédée, est né à Dampierre lès Conflans le 30 mai 1874. Il est le fils de François Désiré COPPEY, 29 ans, maréchal ferrant à Dampierre lès Conflans et de Marie Charlotte THOMAS, 27 ans , sans profession.

     Après sa scolarité à l'école de Dampierre, il continue ses études. Il passe le brevet élémentaire en 1890, le brevet supérieur en 1893, le baccalauréat ès sciences en 1894. Il est nommé répétiteur au collège de Gray en 1893, au collège de Baume les Dames en 1894.

Il fait son service militaire en 1895-1896.

     Il obtient une licence ès sciences naturelles en 1899. Après des études à Paris depuis 1899, il est agrégé des sciences naturelles avec le N° 1 en 1901. Il est nommé professeur de botanique à la faculté des sciences de Nancy. En 1910, il est membre à vie de la Société botanique de France.

Il fut un des collecteurs de l'herbier général historique de cette faculté qui possède 300 000 planches d'herbiers du XVII° siècle à nos jours.

Il fait partie de la liste des botanistes comtois dans le DVD «  Voyages en botanique » sur la botanique évolutionniste, les classifications phytogénétiques biochimiques et génétiques.

     Il est l'auteur ou il participe à la parution de plusieurs études :

En 1908 il publie sur les muscinées des environs de Nancy et sur les muscinées de la Grèce

La revue bryologique a publié de 1909 à 1912 diverses contributions à l'étude des hépatiques et des mousses de Haute Saône par Amédée Coppey.

«  Sur quelques mousses nouvelles méconnues ou rares dans l'est de la France.»(1911)

« Etudes phytogéographiques sur les mousses de Haute Saône. »

« Etude des muscinées de l'ouest et du littoral »

« Mousses du Sahara »

« Quelques mousses nouvelles méconnues ou rares dans l'est de la France »

     La plupart de ces études ont paru dans le Bulletin de la Société botanique de France et aussi dans le Bulletin de la Société d'études des sciences naturelles de Haute Marne qui le qualifie, suite à son décès à Nancy le 26 avril 1913,de : «  Amédée Coppey, mort si prématurément, naturaliste averti, botaniste travailleur et enthousiaste, il s'est beaucoup occupé  de bryologie et avait acquis dans cette tranche une compétence qui le plaçait parmi les bryologues estimés de l'époque. »

 

  1. bryologie : études des mousses

  2. muscinées : famille des mousses (vient du latin muscus : mousse)

sources :

Gallica ( Bibliothèque Nationale de France)

Bulletin de la Société botanique de France

Bulletin de la Société des sciences naturelles de Haute Marne.

Revue bryologique

 

     Xavier RONDOT

     Xavier RONDOT. Médaille d'Honneur 2° classe accordée au Journal Officiel du 16 Novembre 1869 par l'Empereur Napoléon III.

     Xavier RONDOT , ouvrier sableur à Varigney, Commune de Dampierre lès Conflans, Le 21 février, quoique ne sachant pas nager, s'est jeté dans la rivière le Planey pour sauver un enfant "

sources :

Bibliothèque Nationale de France.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  •  

 

 

 

 Xavier RONDOT. Médaille d'Honneur 2° classe accordée au Journal Officiel du 16 Novembre 1869 par l'Empereur Napoléon III.

     Xavier RONDOT , ouvrier sableur à Varigney, Commune de Dampierre lès Conflans, Le 21 février, quoique ne sachant pas nager, s'est jeté dans la rivière le Planey pour sauver un enfant "

source : Bibliothèque Nationale de France.

 

 

 

Ajouter un commentaire