DAMPIERRE.population.1500-2015

les habitants de 1749 à nos jours

création : 28/11/2015

dernière mise à jour : 02/02/2016

 

  

                         XVI° et XVII° siècles

 

  D'après les comptes de la Prévôté de Conflans.

Le bourgeois est un propriétaire. Ne sont pas comptés les manants, les habitants sans droits de bourgeoisie, les ecclésiastiques et

les serviteurs.

XVI° siècle

1501 : 58 bourgeois, 49 veuves

1515 : 41 bourgeois, 30 veuves

1574 : 38 bourgeois, 19 veuves

1599 : 26 bourgeois, 13 veuves

1600 : 30 bourgeois, 13 veuves

1604 : 27 bourgeois, 7 veuves

1605 : 31 bourgeois, 17 veuves

1606 : 36 bourgeois, 10 veuves

1607 : 37 bourgeois, 13 veuves

 

    On remarque une baisse notoire de population entre 1574 et 1599 . Le même phénomène se remarque pour Conflans et Hautevelle de la même Prévôté. Baisse sans doute engendrée par les guerres et les épidémies qui s'en suivent.

 

XVII° siècle

1626 : 39 bourgeois, 7 veuves

1627 : 35 bourgeois, 9 veuves

1628 : 36 bourgeois, 5 veuves

1630 : 36 bourgeois, 3 veuves

1634 : 29 bourgeois, 2 veuves

1661( 25 mars) : pas d'habitants

1661 ( 1° octobre ) : 3 bourgeois , 1 veuve

 

La guerre de 10 ans était passée. Ce qui explique la différence entre 1634 et 1661 conséquence des 10 années de guerre, famine, peste...

 

 

HABITANTS de DAMPIERRE en 1749

 

    En 1749, un relevé d'arpentage a été réalisé « a  la requette des habitans et communauté de Dampierre....«à l'indication de Jean Verdet, Claude François Marie et Pierre François Jullien, tous trois judicateurs et élus à la pluralité des voix par les autres habitans étant assemblés a cet effet sur la place publique dudit lieu ».

Ce relevé d'arpentage nous permet d'avoir une liste de noms de tous les propriétaires ( donc pas tous les habitants). Pour simplifier, ils ont été remis en ordre alphabétique.

AUBRY Claude (la veuve° , AUBRY Cadet

BAILLAND Barthélemy, BAILLAND Jean-Claude, BEGOUT Claude François, BERTRAND Jean-Claude, BEUGNOT Benoist, BEUGNOT Dominique, BEUGNOT Jean-Baptiste, BOUDINOT Claude, BRETEY ( la veuve)

CACHOT Claude ( les héritiers), CACHOT Jean,, CACHOT Joseph ( les héritiers)

CALLAND Adrien, CALLAND Alexis, CALLAND Claude, CALLAND ( la veuve)

CARREY Estienne, CARREYJoseph, CARREY Pierre, CAUPEY Maurice,

CHARLES André, CLER Pierre, COLLARD Jean-Baptiste, COLSON Jean-Claude

CONSTANT Claude, CONSTANT Urbain, CORCIER Antoine

DECAILLOZ Jean-Claude, Le Sieur DE LA PLACE Yves, DURAND François

FAIVRE Claude François, FAIVRE Jean-François et Colette, FAIVRE Jeanne et thérèse

GARET François, GENTILHOMME Claude, GRANJEAN ( la veuve)

GRANJEAN Jean ( la veuve), GREUILLER ( les héritiers), GUILLOT Antoine,

GUILLOT François, GUILLOT Jean-Baptiste, GUILLOT Jean-Claude,

GUILLOT Jean-Pierre, GUILLOT Pierre, GUYON André

HENRY Nicolas

JACQUARD Pierre, JACQUOT Jean-Baptiste, JACQUOT ( prénom illisible),

JACQUOTTEY Jean, JACQUOTTIN Pierre, JAUTRAN ( la veuve)

JULLIEN Jean, JULLIEN Pierre, JULLIEN Pierre François

LONGERON Jean-Baptiste

MAILLOT Claude, MAILLOT Claude François, MAILLOT Dominique

MAMELLE Joseph, MANDONNE Ignace, MANTRAND Claude

MARIE Claude François, MARIE Gaspard, MARIE Jean-Baptiste, MARIE Jean-Claude

MARQUANT Jean- Pierre, MARQUANT(prénom illisible), MAROCQ François

MOUGINOT Claude, MOUGINOT V ( la veuve)

PARISSE Marie, PERRIN ( la veuve), PORTE Dominique, PORTE Estiennette,

PORTE Françoise, PORTE Joseph, PRUDON Joseph, PRUDON Pierre ( les héritiers)

Le Sieur RIBOULEY, Le Sieur RIBOULEY Ignace

RICHARD Estienne, RICHARD Pierre, ROUSSE ( la veuve), ROUSSELOT Nicolas

TRIVAUDEY Claude

VADOT Nicolas, VERDET Jean, VERDET Pierre le jeune,VERDET Pierre le vieil

 

Une autre liste d'habitants a été établie en 1750 par Joseph BARBIER, « recteur d'école audit Dampierre en mémoire de ceux qui m'ont payé le quartier et les dix sols échus à la Saint Martin de mil sept cent cinquante»

 

Beaucoup de personnes sont citées dans le deux listes avec quelquefois des écritures différentes comme CARRE pour CARREY, FEVRE pour FAIVRE, JACOT pour JACQUOT, GREÜILLER pour GREUILLET

Autres noms cités :

BERTRAND Pierre, BOBAN Pierre, BRETEY Pierre

DROUHIN Antoine

FEVRE Françoise

GREUILLET Pierre, GREÜILLER Claude François, GUYON Jean-François

HARNOUX Philibert

JEANNDEY Claude

MAILLOT Jean, MAILLOT Urbain, MAROCQ ( la veuve), MAUTREANT Benoist ( la veuve)

MOUGINOT Nicolas ( la veuve)

PERNIN Pierre, PHILIPPE Jean, PRUDON Pierre, PRUDON Louis (la veuve)

Le sieur RIBOULEY Claude Estienne, ROUSSELLE Claude

SAVARY Claudine

THIEBAUT Jean Baptiste, TREMUZET ou TRIMUZET ( la fille), TRIVAUDEY Claude ( la veuve )

 

Remarques :

- Dampierre possédait une école de garçons en 1750 (mais pas de bâtiment...). En 1793, il y avait un maître et une maîtresse don aussi une école des filles. Le village était donc très en avance pour son époque. Il faudra attendre la loi Guizot en 1833 qui oblige les communes de plus de 500 habitants à créer une école . Loi qui ne sera vraiment appliquée partout qu'avec les lois Ferry de 1882-1883.

- Les personnes les plus riches étaient qualifiées de « Le Sieur ».

- On peut vérifier la fréquence de certains prénoms Jean, Pierre, Claude , François … ( voir l'article à ce sujet)

 

Les 12 propriétaires les plus imposés en taxe foncière en 1830.

 

Patret et Galaire à Varigney : 981.66 f

Jacquot Claude Joseph à Dampierre: 131,59 F

Perrin Hypolite Notaire à Vauvillers : 118.79 F

La veuve Riboulet à Conflans : 115.79 F

Michaut Augustin à Conflans : 115.06 F

Cachot Nicolas à Dampierre : 105.78 F

Courtoisier Toussain à Dampierre : 105.52 F

Cachot Jean-Pierre à Dampierre : 83.92 F

Julien Pierre à Dampierre : 79.30 F

Cachot Jean-Baptiste jeune à Dampierre : 7522

Marie Charles fils:  non précisé

Cachot Jean : non précisé

   

                                   POPULATION de 1803 à 2015

 

     Avant la révolution , le recensement était fait par feu ( ou foyer) , c'est à dire par famille, il était donc difficile d'avoir le compte exacte de la population car le feu allait de 1 ( personne seule, veuve) à plus de 10 personnes ( aïeux, parents, enfants et même oncles, tantes célibataires ). C'est la Loi du 22 juillet 1791 qui posa le principe d'un recensement nominatif. La loi n'a pas été appliquée avant 1800. En fait le premier recensement n'eut lieu qu'en 1803.

    La population de Dampierre suit la courbe de population générale de la Haute Saône avec un pic au milieu du XIX° siècle ( 1872 pour Dampierre avec 807 habitants) et une diminution régulière jusqu'en 1982 (205 habitants) et une remontée jusqu'en 2015.

 

Chiffres fournis par l'INSEE

 

1803 : 499 1815 : 630 1819: 694 1825 : 684 1827 : 723 1829 : 718 1835 : 608

1836 : 675 1841 : 687 1846 : 711 1851 : 700 1856 : 686 1861 : 709 1866 : 740

1872 : 807 1876 : 793 1881 : 787 1886 : 740 1891 : 647 1896 : 637 1901 : 608

1906 : 635 1911 : 598 1921 : 455 1926 : 420 1931 : 398 1936 : 369 1946 : 325

1954 : 290 1962 : 225 1968 : 234 1975 : 223 1982 : 205 1990 : 252 2006 : 264

2012 : 268 2015 : 275

 

   Quelques chiffres de recensement :

En 1846, la ferme de Naircourt ( ancien Haircourt) compte 3 habitants, 2 en 1851 , en 1856, elle est inhabitée.

en 1872 à Dampierre pour 483 habitants on compte 125 maisons et 148ménages

à Varigney pour 324 habitants, 14 maisons, 84 ménages

en 1982 à Dampierre pour 163 habitants, 89 maisons

à Varigney pour 42 habitants, 26 maisons

en 1866 dans la commune on comptait 219 ménages, 141 maisons couvertes en tuiles ou en ardoises dont 38 n'ont qu'un rez de chaussée. Les 740 habitants se déclarent catholiques et 720 sont nés dans le département. 330 ne savent ni lire ni écrire, 90 savent seulement lire et 320 lire et écrire.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire