Le calendrier républicain

création  : 28/11/2015

dernière mise à jour : 04/03/2016

   

                                   LE CALENDRIER REPUBLICAIN

 

 

LES DIFFERENTS CALENDRIERS

    Depuis toujours nos ancêtres ont reconnu une organisation du temps en particulier avec les saisons, les phases de la lune Puis avec des notions d'astronomie différents calendriers se sont mis en place.

 

LE CALENDRIER GAULOIS

    Ce calendrier est connu grâce à la découverte à Coligny ( Ain) d'une grande plaque en bronze qui portait un calendrier daté du II° siècle . Ce document a permis de renseigner sur les connaissances du temps et d'astronomie de nos ancêtres gaulois.
Il s'agissait d'un calendrier à la fois lunaire et solaire. Il comportait 12 mois de 29 ou 30 jours.

Il était organisé en lustres de 5 ans et en siècle de 30 ans . Pour rattraper la différence entre le cycle lunaire et le cycle solaire on ajoutait deux mois supplémentaires par lustre et on sautait un mois par siècle. Ainsi les années ne comptaient-elles pas le même nombre de jours …

 

LES CALENDRIERS ROMAINS

     A l'origine , le calendrier dit de Romulus (vers 700 avt JC) comptait 10 mois de 30 ou 31 jours pour un total de 304 jours. Il commençait à l'équinoxe de printemps. Les différents mois étaient : Martius (mars), Aprilis (avril), Maïus (mai), Iunius(juin)  ; Quitilis (juillet), September (septembre), October (octobre), November (novembre), December (décembre). Avec un mois supplémentaire tous les 4 ans. On s'arrêtait de compter les jours en hiver en attendant la première lune de mars !... Puis vers 450 avt JC on rajouta le mois de Januarias ( janvier) et Februarias ( février). On était donc arrivé à 12 mois de 27 à 31 jours. Pour récupérer l'écart on rajoutait un mois (mercedonius) tous les 4 ans.

Après quelques modification en particulier sur le nombre de jours par mois, et la création de l'année bissextile, Jules César introduisit en 45 avt JC un nouveau calendrier dit « calendrier de Julien» qui a perduré pendant 16 siècles.

Ces différents calendriers romains nous ont donné le nom de nos mois (quintilis a été changé en Iulius ( juillet) en honneur à Jules César et Sextilis en Augustus (Août) en l'honneur de l'Empereur Auguste. C'est aussi pour de pas faire de jaloux entre ces deux personnages que juillet et août, deux mois qui se succèdent, ont le même nombre de jours ! ...). Cela explique aussi les noms de septembre (septième mois), octobre (huitième mois), novembre ( neuvième mois) , décembre ( dixième mois ) qui s'expliquent par le début d'année en mars. Ces noms ont été conservés malgré le passage du début d'année au 1° janvier par un édit du roi de France Charles IX en date du 9 Août 1564.

 

LE CALENDRIER GREGORIEN

    C'est notre calendrier actuel avec les mois que nous connaissons de 30 ou 31 jours 28 pour février avec 29 jours tous les 4 ans. Il a été validé pour les pays chrétiens sous l'autorité du Pape Grégoire XIII d'où son nom. L' introduction du calendrier grégorien commença le 15 octobre 1582 dans les états pontificaux et certains pays Espagne, Portugal, états italiens.

En France, le Roi Henri III l'adopta le 9 décembre 1582, le lendemain fut le 20 décembre 1582 ( les 11 jours manquants étaient pour rattraper le retard du calendrier julien )

Les pays protestants l'adoptèrent au XVII° siècle, puis la grande majorité des pays l'ont adopté au cours des siècles suivants .

 

LE CALENDRIER REPUBLICAIN

    C'est celui qui nous intéresse plus particulièrement dans cette épisode de la révolution de 1789.
Dès le lendemain de la prise de la bastille , le 14 juillet 1789, on avait commencé à parler de «l'An I de la Liberté» mais le calendrier grégorien était resté en vigueur.

Le 21 septembre 1792, les députés de la Convention Nationale décidèrent , à l'unanimité, de supprimer la royauté et de proclamer la République.

Le lendemain, 22 septembre, il fut décrété que «L'année républicaine compte à la fondation de la République … le premier jour de l'automne. Tous les actes publics sont désormais datés à partir de l'an I de la République...».

Un groupe de travail fut créé et le 20 septembre 1793, son rapporteur, Charles Gilbert Romme, présenta à la Convention le nouveau calendrier républicain . Après quelques modifications, il entre officiellement en vigueur le 5 octobre 1793 ( 14 vendémiaire an II)

L'année était partagée en 12 mois égaux de 30 jours soit 360 jours par an auxquels on ajoutait, après le 30 fructidor ( 16 septembre), 5 ou 6 jours selon les années ,5 jours appelés « sans-culottides », 1°jour : «jour de la vertu», 2° jour: «jour du génie», 3° jour : «jour du travail», 4° jour: «jour de l'opinion», 5° jour : «jour des récompenses», le 6° (tous les 4 ans) s'appelait «jour de la Révolution».

On avait décidé d'utiliser le système décimal : Le mois était divisé en 3 décades de 10 jours Le jour était divisé10 heures découpées elles mêmes en 10 minutes, décomposées en 10 parties et ainsi de suite. Cette division de la journée n'a jamais été appliquée réellement.

Les noms des mois et des jours furent créés par le poète Fabre d'Eglantine. Ils étaient basés sur le climat, les saisons, l'agriculture …

« L'idée première qui nous a servi de base, est de consacrer, par le calendrier, le système agricole et d'y ramener la nation.... Nous avons pensé que la nation, après avoir chassé cette foule de canonisés de son calendrier, devait y retrouver en place tous les objets qui composent la véritable richesse nationale...les utiles productions de la terre, les instruments dont nous servons, et les animaux domestiques bien plus précieux , aux yeux de la raison, que les squelettes béatifiés tirés des catacombes de Rome... »

 

Les mois

Mois d'automne ( finale aire)

Vendémiaire ( 22 septembre/21 octobre) mois des vendanges

Brumaire ( 22 octobre/20 novembre) mois des brumes et des brouillards

Frimaire (21 novembre/20 décembre) mois des frimas ( froids)

Mois d'hiver ( finale ose)

Nivôse ( 21 décembre/19 janvier) mois de la neige

Pluviôse ( 20 janvier / 18 février ) mois des pluies

Ventôse (19 février/20 mars) mois des vents

Mois du printemps ( finale al)

germinal (21 mars/19 avril) mois de la germination

Floréal (20 avril/19 mai) mois des fleurs

Prairial ( 20 mai/18 juin) mois des récoltes des prairies

Mois d'été ( finale idor)

Messidor (19 juin/18 juillet) mois des moissons

Thermidor (19 juillet/17 août ) mois des chaleurs

Fructidor (18 août/ 16 septembre) mois des fruits

 

Les jours

    Chaque jour de la décade porte un nom chronologique : Primidi, Duodi, Tridi, Quartidi, Quintidi, Sextidi, , Septidi, Octidi, Nonidi et Décadi.

Les saints liés aux jours sont supprimés et remplacés par des noms de fruits, de légumes, d'animaux , d'instruments etc...

Quelques exemples pris au hasard pour chaque mois: le 13 vendémiaire : potiron, ,

le 15 brumaire : dindon, , le 14 frimaire : sapin, le 8 nivôse : fumier, le 15 pluviôse : vache, , le 10 ventôse : bêche, , le 16 germinal : laitue, , le 25 floréal : carpe, , le 1° prairial : luzerne, , le 23 messidor : haricot, le 10 Thermidor : arrosoir, le 25 Fructidor : écrevisse....

 

C'est Napoléon 1° qui abrogea le calendrier républicain le 22 fructidor an XIII

(9 septembre 1805) et instaura le retour au calendrier grégorien à compter du 1° janvier 1806.

Le calendrier républicain réapparut pendant une quinzaine de jours lors de Commune de Paris en 1871 ( an LXXIX)

 

(1) ; Le 1° janvier devient le premier jour de l'année par un édit du roi de France Charles IX en date du 9 Août 1564.

 

    En feuilletant des documents dans les archives communales de Dampierre, on retrouve l'évolution des calendriers dans la même année 1793

 

Enquête sur des suspects ( calendrier grégorien et ajout de repères républicains )

« 20 septembre 1792, l'an quatrième de la liberté et l'an premier de l'égalité, les deux commissiares du district de Luxeuil Joseph Ragonet et Pierre Tradi ayant demandé quels étaien les suspects afin de leur enlever leurs armes. IL leur est répondu qu'aucun habitant n'est suspect... »

 

Etablissement du rôle pour le maître et la maîtresse d'école (calendrier grégorien )

«  L'an mil sept cent quatre vingt treize, le onze aout, je soussigné Claude Begout agent procureur de la commune de Dampierre lequel donne son réquisitoire sur les registres de la municipalité de Dampierre pour qu'il soit communiqué ensuite au maire et officiers municipaux de Dampierre qu'ils ayent dans la huitaine a répartir les gages du maitre et de la maitresse d'école depuis la St Martin d'hiver de 1792.... »

 

Formation du Comité de surveillance (mélange de calendrier grégorien et républicain )

«  La séance publique du dix octobre mil sept cent quatre vingt treize L'an deux de la république française une et indivisible à laquelle ont assisté le citoyen Pierre Jullien, maire, Jean Nicolas Champion, municipal et Ignace Marie et Joseph Trivaudey et Jean Baptiste Riboulet, les trois derniers du conseil général de la commune sur la réquisition du citoyen Queminet administrateur du district de Luxeuil ... »

 

Organisation d'une visite dans les bois (adoption intégrale du calendrier républicain)

«  Ce quatre frimaire l'an deux de la république française une et indivisible, nous maire et officiers municipaux de Dampierre en vertu d'un arrêté du 2 juillet 1793 ( vieux stille) qui nous enjoint de faire au moins une fois le mois la visite dans les bois communaux pour en connaître les délits... »

 

Le marché à Vesoul ( les jours …)

« les marchés qui se tenaient cy devant le jeudy de chaque semaine (vieux style) se tiendront

à l'avenir et à compter de la prochaine décade, les duodi et septidi de chaque décade »

 

Le juge de paix de Conflans ( la nouvelle formule )

«  Le quartidi de la troisième décade du troisième mois de l'an deux de la République française une et indivisible en la chambre ordinaire de nos audiences, dix heures du matin ... »

 

                Le calendrier grégorien a été rétabli le 1° Janvier 1806

  

 

 

Ajouter un commentaire