mariage H. BARRETt-J.NICOLAS

 

                     

                Le mariage de Henri BARRET et Jeanne NICOLAS

 

     Le mariage a été célébré le 30 juillet 1897 à la mairie de Dampierre les Conflans par le Maire Jules HUGOT.

Marie Joseph Henri BARRET avait 24 ans, né à Besançon le 24 juin 1873. Il était Lieutenant du premier régiment de zouaves à Alger où il était domicilié.

     Il était le fils de Marie Gustave Abel BARRET, 63 ans, Contrôleur général de l'administration de l'armée, Commandeur de la Légion d'honneur et de Jeanne Charlotte Elisabeth Marie NICOLAS, née à Varigney le 26 décembre 1874, fille de Charles Marcel NICOLAS, 47 ans, Maître de forges, ancien officier d'artillerie et de Louise Justine Madeleine RICOT, 42 ans.

     La permission de mariage pour Henri BARRET a été accordée par le Général commandant le 19° corps d'armée à Alger.

     Les 4 témoins :

     Marie Georges Auguste Marcel BARRET, 37 ans, Inspecteur adjoint des forêts, domicilié à Pau (Basse Pyrénées) (*), frère de l'époux

     Marie Joseph Georges BARRET, 25 ans, étudiant, domicilié à Paris, frère de l'époux

     Paul Frédéric NICOLAS, 37 ans, Ingénieur des ponts et chaussées, domicilié à Dijon (Côte-d'or), oncle de l'épouse

     Léon Charles GRILLOT, 69 ans, architecte honoraire du département des Vosges, Chevalier de la légion d'honneur, domicilié à Epinal ( Vosges), grand oncle de l'épouse.

(*) ancien nom des Pyrénées Atlantiques

sources : acte de mariage, Archives départementales Haute Saône.

 

     Des journaux ont relaté l'événement :(1)

     «  On vient de célébrer à Varigney ( Haute Savoie)(*), le mariage de notre concitoyen M. Henri Barret, lieutenant au 19° bataillon de chasseurs à pied avec Mademoiselle Jeanne Nicolas, fille de M. Marcel Nicolas, directeur-propriétaire des mines (*) de Varigney.

     En raison d'un deuil récent, la cérémonie a revêtu un caractère très intime. »

     (La Vedette : 14 /08/1897. hebdomadaire marseillais de 1877 à 1911))

(*) : Il s'agit bien entendu , de Haute Saône, et des usines et non des mines...

 

     Autre article : «  A Varigney ( Haute Saône) vient d'être célébré le mariage de M. Henri Barret, lieutenant au 19° bataillon de chasseurs à pieds en garnison à Troyes, fils de M. Abel Barret, contrôleur général de l'armée en retraite, commandeur de la légion d'honneur avec mademoiselle Jeanne Nicolas, file de M. Marcel Nicolas, propriétaire des usines de Varigney.

     En raison d'un deuil récent, la cérémonie a revêtu un caractère très intime.

     La messe a été dite par M.l'abbé Petit, curé de Dampierre les Conflans et la bénédiction nuptiale a été donnée par M. le chanoine de Vrégille, curé de Saint François-Xavier. »
   (Gil Blas du 8/08/1897. quotidien parisien de 1879 à 1914)

     Notes : Henri Barret était bien lieutenant, chez les chasseurs à pieds ou chez les zouaves ??. Je pense que les pièces fournies à la mairie pour le mariage , en particulier l'autorisation du Général d'Alger font pencher pour les zouaves...

(1) sources : Bibliothèque nationale de France 

 

 

Ajouter un commentaire